Sur quels points se baser pour choisir sa tronconneuse ?

Avant d’arrêter votre choix, vous devez contrôler quelques éléments principaux. Le poids, la puissance ainsi que le niveau de vibration représentent les caractères spécifiques sur lesquels focaliser votre attention, outre le coût de la tronconneuse. Pour éviter de perdre du temps et économiser l’effort, informez-vous sur comment l’entretenir. N’oubliez pas de vérifier l’accès aux divers organes qui le composent tels que le filtre à air, la bougie d’allumage ou encore le système de réglage latéral de la tension de la chaîne, entre autres. L’essayer vous permet de juger de son côté ergonomique, de localiser son barycentre et de tester son équilibre.

Les diverses sortes de tronconneuse

La tronconneuse existe en trois classes. Pour une utilisation journalière, la version à essence est tout indiquée. Toutefois, comme elle est bruyante, il est nécessaire de respecter les les chartes de bon voisinage. Pour une utilisation régulière, préférez les les dispositifs électriques ou à batterie. Ces derniers sont moins performants que les tronconneuses thermiques, mais ont pour avantage de respecter l’environnement. Peu importe votre choix, pour les opérations en hauteur, équipez-vous d’un outil de jardin équipé d’un manche télescopique. Il est idéal pour la taille des branches situées à près de deux mètres d’altitude
(lire l’article )
sans être contraint de grimper sur une échelle. Prenez toutes les mesures nécessaires avant de mettre la machine en route.